post image

20

décembre

Qu’est-ce que c’est ?

Habituellement, la méthode traditionnelle d’entraînement cardiaque comprend l’utilisation de nombreux paliers d’intensité sur l’échelle de pourcentage de la fréquence cardiaque.

L’entraînement polarisé est une forme de travail cardio-vasculaire qui diffère, car elle consiste simplement à alterner des zones de travail aérobie à basse intensité (SV1) * et des zones à hautes voir très hautes intensité (plus ou moins supérieurs à SV2) **.

Quels sont les intérêts ?

L’intérêt est notamment de laisser l’entraînement aérobie de côté, ce qui permet non seulement une économie des systèmes articulaires, nerveux et musculaires mais surtout un entraînement plus qualitatif en ce qui concerne les zones cardiaques sollicitées.

De plus, cela permet d’augmenter le volume de travail à des intensités hautes (supérieures à 85- 90% de la FCM) et donc au final d’avoir un tonnage qualitatif plus important dans la séance et donc à plus grande échelle, dans la semaine puis le cycle d’entraînement. Nous avons donc une répartition plus égale entre les temps de travail des SV1 & SV2.

Pour qui et comment le mettre en place ?

Ce type d’entraînement permettra à des personnes déjà aguerrit de booster leur entraînement, de plus axer sur le qualitatif, et pour des personnes de niveau intermédiaire, de sortir des séances classiques et d’augmenter les intensités de séances sans pour autant rajouter du volume d’entraînement à l’approche d’un évènement.

Le petit + ITEPS ? ☺

Venez réaliser votre TEST OXYCON (test à l’effort) en présence d’un préparateur physique afin de déterminer de manière précise vos paramètres cardiaques : SV1, SV2, FCMax, VO2Max, pour optimiser vos entraînements et votre performance sportive en vue de planifié un cycle d’entraînement polarisé.

*Seuil Ventilatoire 1 : seuil aérobie (env.70%FCM)

** Seuil Ventilatoire 2 : seuil anaérobie (env.85-90%FCM)