post image

14

janvier

L’Oxycon

Il s’agit d’un dispositif haute technologie portatif pouvant remplir des objectifs médico-sportifs. Dans notre institut ITEPS Sport, nous l’utilisons à des fins sportives essentiellement, pour permettre d’obtenir des données chiffrés sur les seuils ventilatoires, la VO2max et la Fréquence cardiaque Maximale.

Comment ça marche ?

Au départ le sportif choisit le type d’effort qu’il désire faire, à savoir soit la course avec la réalisation d’un test de VMA (vitesse maximale aérobie) ou soit du vélo avec un test de PMA (puissance maximale aérobie) sur Wattbike.

Le sportif est ensuite équipé d’un dispositif de mesure des échanges gazeux par un échangeur buccal relié à des modules situés sur un sac à dos. Le matériel permet d’évaluer alors le rapport entre la consommation d’O2 et le rejet de C02. A la fin du test, après une analyse par nos préparateurs physiques des courbes retranscrit par le dispositif Oxycon, nous sommes alors en capacité de fournir au sportif un fichier avec les données importantes pour la quantification de la charge de travail sportive.

Les données

Seuil ventilatoire 1 : Il représente la capacité aérobie soit d’une manière plus générale la capacité d’endurance du sportif.

                  Seuil ventilatoire 2 : Il représente plus les filières anaérobies du sportif là où la production d’acide lactique se fait au niveau des cellules musculaires. C’est-à-dire plus un rapport avec les déplacements en vitesse élevés.

VO2max : il s’agit de la quantité maximale d’oxygène (O2) que peut utiliser l’organisme par unité de temps. On l’exprime en ml/min/kg pour permettre la comparaison entre les sportifs.

FCmax : Il s’agit de la fréquence cardiaque maximale sur le test. Elle sera plus précise et donc plus utilisable dans la quantification de la charge de travail que celle théorique (220-age) souvent utilisée.

A quoi peuvent servir les données ?

Les données du test Oxycon peuvent être intéressantes dans la mise en place d’un travail polarisé. L’athlète alterne du travail de basse intensité à SV1 et du travail à haute intensité supérieur ou égale à SV2.

Par la connaissance des données correspondantes aux seuils ventilatoires, la qualité et la quantification de l’entrainement sera alors facile à mettre en place.

Un test Oxycon peut être aussi envisagé en début de préparation physique pour connaitre son état de forme actuelle. La programmation aura pour but d’améliorer cette condition physique un nouveau test pourra être réalisé en fin de préparation pour évaluer le travail effectué.

Dans le cas où vous seriez intéressés par la réalisation d’un test Oxycon, vous pouvez nous contacter via notre site internet www.iteps.fr ou au 06-82-14-82-76.