post image

14

février

Parmi les outils que nous disposons en préparation physique moderne l’un d’entre eux possède

de nombreuses vertus car ses axes de travail sont multiples en fonctions du sportif et de l’effet recherché.

I. Qui suis-je ?

Cet outil est le wattbike ; il s’agit d’un vélo stationnaire (ou ergocycle), permettant d’exploiter de nombreuses données, que ce soit en live (à l’effort) ou en post-séance via le résumé.

La résistance de pédalage sur le wattbike s’effectue via deux endroits ; le magnet (noté M),

situé à droite qui est la résistance magnétique, qui permet de jouer sur l’angle de pente simulée ou le braquet, et, l’ouverture d’air (noté O), situé sur la gauche, qui offre un panel de résistance très progressif.

II.Mes données !

Dans les datas, nous retrouvons principalement le « watt ». Il s’agit de l’unité de la puissance. La puissance est le produit de deux qualités physiques : la force par la vitesse. Sur un vélo, cela se caractérise par le produit du braquet utilisé par la fréquence de pédalage.

Il s’agit d’une donnée de grande valeur car elle permet de quantifier de manière précise la puissance développée par un athlète et donc d’en adapter l’interprétation, que cela soit du pic de production de puissance (Watt Max), de la durée de tenue (FTP=Fonctionnal Threshold Power), ou juste de la moyenne globale.

Parmi les autres données présentes et exploitables nous avons : les RPM (répétitions par minutes), le temps de séance, la vitesse, l’énergie dépensée et même la répartition des forces de pression entre les deux jambes (représentée en graphique et en pourcentage).

Cette dernière donnée pourra être intéressante notamment dans le cadre d’une rééducation ou d’un réentraînement à l’effort car cela pourra matérialiser et quantifier le suivi de progression entre la jambe blessée et la jambe saine. Il s’agira donc, dans le cadre d’un sportif blessé d’un outil complémentaire au test Biodex, également proposé par l’équipe de kinésithérapeutes de l’Institut.

III. Comment m’utiliser ?!

Chaque sportif pourra trouver une utilité au travail sur Wattbike. En effet, en fonction de l’analyse de la tâche de l’activité de l’athlète et également du cycle dans lequel ce dernier se trouve, ce vélo constituera un élément très intéressant. Du travail spécifique de force, au travail de vélocité en passant par le travail de PMA, tout le monde pourra y entraîner sa condition physique.

Également utile pour les tests physiques, il vous permettra de déterminer de manière précise des données telles que votre puissance explosive ou encore votre PMA.

IV. Venez me tester !

Vous l’avez bien compris, le Wattbike n’est pas vraiment un vélo comme les autres ; possédant de nombreuses ressources, adaptable à tous les profils sportifs, il se présente aujourd’hui comme un incontournable de la préparation physique moderne et de la performance. Afin de vous faire votre propre avis, venez tester cet ergocycle haut de gamme au sein de l’ITEPS SPORT ou notre équipe vous proposera des programmations adaptées à votre profil.