post image

08

mars

Il paraît naturel pour tout sportif et même dans l’inconscient des personnes ne pratiquant

aucune activité physique de réaliser 5mn de footing ou de légères mobilisations articulaires avant de réaliser un effort.

Mais est-ce réellement la bonne façon de s’échauffer, doit-on tous s’échauffer de la même manière et surtout existe-t-il une seule bonne manière de s’échauffer ?

Ce sont les questions auxquelles nous allons tenter de répondre maintenant !

Nous allons décortiquer cette problématique via différents exemples, cités ci-dessous.

Tout d’abord voyons quel est le rôle de l’échauffement. Il semblerait plus judicieux de dire « les

rôles » car ces derniers sont multiples :

-Amener la sécrétion du liquide synovial afin de lubrifier les articulations

-Augmenter les amplitudes d’étirement musculaire

-Préparer la commande nerveuse centrale

-Vasculariser les tissus en amenant le sang dans les zones recherchées

-Préparer le rythme cardiaque à monter en régime

-Se concentrer, se « mettre dans sa séance »

L’objectif de l’échauffement est double : il doit permettre de se préparer au mieux à réaliser la performance sportive dans les meilleures conditions tout en limitant au maximum le risque de blessure. En effet, le sportif risque de passer d’un état de repos total (la plupart des gens ayant un quotidien relativement sédentaire) à un état d’effort intense, tant sur le plan cardiaque que musculaire.

La pratique des activités physiques et sportives étant si vaste, qu’un cycliste ne s’échauffera pas

de la même façon qu’un footballeur ou même qu’un rugbyman.

Cela peut sembler évident, mais quand est-il en pratique ?

La première des choses à faire est de réaliser une analyse de la tâche de l’activité afin de

comprendre quel est le public ciblé. Bien que dans chacun des cas, il sera bon et important de venir cibler les différentes zones à échauffer énumérées plus haut, nous pourrons en différencier le contenu sur certains aspects.

Pour les sports de fond, augmenter progressivement le rythme cardiaque à un niveau d’intensité proche de celui souhaité lors de la séance comme un footing avant de monter à des rythmes au seuil ou tourner les jambes sur home trainer ou wattbike (cf. article « Le Wattbike : un vélo qui vous veut du bien ») avant une sortie ou une séance.

Pour les sports de combats et/ou de contacts, reproduire les situations qui vont arriver avec une intensité correspondante, comme des uchi-komi et des chutes pour les judokas, des passages au sol pour les rugbymen.

Pour les sports de force, il est important de bien stimuler son influx nerveux via des gammes montantes pensées et réfléchies afin de recruter au mieux par la suite les unités motrices.

Pour les sports de vitesse penser à intégrer un travail de gamme comme en athlétisme ou tout sport avec des courses rapides, et également des passages explosifs et pliométriques avec du travail de bondissement ou de haies afin de stimuler les CES (composantes élastiques séries).

Pour les sports de souplesse, les amplitudes musculaires et articulaires vont être importantes donc adapter en fonction de l’activité l’étirement adéquate (balistique, passif, contractérelâché…) car un(e) gymnaste et un(e) danseur(e) n’auront pas les mêmes attentes.

Enfin il est important de préciser que si certaines personnes ont des routines d’échauffement bien ancrées (travail sur la mobilité, travail respiratoire…) ou des « gris-gris » (balles ou rouleaux d’automassages spécifiques par exemple), cela ne pose aucun problème si cela pousse cette dernière à ne pas négliger ce passage de l’entraînement et à être plus sérieuse. De cette manière, il peut aussi arriver chez certaines personnes d’avoir besoin de plus de temps que la moyenne pour se « sentir bien », il faudra veiller à en tenir compte, d’où l’importance de bien se connaître.

Comme nous l’avons vu, l’échauffement est un incontournable de l’effort sportif. De cette manière ; vous souhaitez être pris en charge de la meilleure des façons possibles, vous souhaitez progresser en minimisant le risque de blessure et en optimisant vos performances ou vous souhaitez tout simplement venir faire une séance afin de mettre en pratique ces quelques lignes pour s’adapter à votre activité ?

Notre équipe vous attend et vous accueillera avec plaisir à l’ITEPS.