post image

15

mars

De nombreux paramètres situés autour de l’effort physique vont venir améliorer ou détériorer la performance d’un sportif. Parmi ces paramètres nous allons trouver des facteurs techniques propres à la discipline, des facteurs mentaux (gestion émotionnelle de l’échéance, ne pas se laisser submerger par la pression d’un évènement…) et également des facteurs qui concernent l’hygiène de vie dans son ensemble (sommeil, nutrition…).

Un de ces facteurs est souvent l’un des plus négligé et pourtant l’un des plus important : il s’agit

de l’hydratation.

Tout d’abord rappelons que le corps humain est composé d’environ 70% d’eau ; il s’agit de l’essence même de la vie qui permet le bon fonctionnement du métabolisme ainsi que des cellules du corps.

Après avoir vu son importance, voyons à présent en quoi l’hydratation va jouer un rôle primordial dans une population sportive.

Un des premiers principes est de veiller à bien s’hydrater progressivement tout au long de la journée avant la séance ; en effet une déshydratation, outre l’aspect dangereux pour l’organisme

pourra entrainer une perte de force significative et une diminution des performances en général, d’environ 10%.

Cette prise hydrique devra s’effectuer dès le matin au réveil, éventuellement via des moyens variés tels une consommation de thé par exemple, et, se fractionner au maximum dans la journée de manière régulière visant à optimiser l’assimilation.

Durant un effort, le principe sera le même, il faudra maintenir un apport régulier, sans trop se surcharger, afin de rester hydrater sur toute la durée de l’effort sans créer de ballonnements.

En fonction de l’effort réalisé, deux variables viennent s’ajouter si l’on veut améliorer le contenu de la boisson : il s’agit de la longueur de l’effort réalisé ainsi que de la chaleur.

Si l’un de ces cas ou les deux sont présents lors de votre événement sportif, il est conseillé de venir compléter votre boisson par un composé sucrant (maltodextrine, dextrose…) et également par du sodium, afin d’optimiser le pouvoir hydratant de la boisson. Il existe dans le commerce des boissons isotoniques de l’effort mais il est également possible de la composer soi-même. Dans ce cas-là, il faudra bien veiller à l’équilibre et à l’osmolarité de votre boisson, c’est-à-dire le rapport entre la quantité sucre/sel sur le volume d’eau utilisé, de manière à en avoir une bonne assimilation.

A noter que ce comportement responsable en terme d’hydratation ne doit pas seulement être utilisé durant une compétition mais faire partie de la routine de chaque sportif tout au long de l’année afin d’optimiser ses résultats mais aussi de prévenir les blessures !

Si vous souhaitez plus d’informations techniques et de conseils pratiques sur l’entraînement ou sur la compétition, n’hésitez pas à vous rapprocher de notre équipe ITEPS SPORT qui se fera un plaisir de vous répondre !